La manipulation génétique : Avantages et inconvénients

Les progrès scientifiques ont conduit à la découverte de nouvelles façons d’aborder l’ADN humain, animal et végétal. C’est ainsi que les chercheurs se sont penchés davantage sur les manipulations génétiques. Cependant, cette pratique suscite des inquiétudes chez bon nombre de personnes. Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? La réponse ici.

Avantages de la manipulation génétique

Sur le plan végétal, les OGM (Organisme Génétiquement Modifié) favorisent l’apparition de nouvelles variétés de plantes. Ils constituent aussi une solution sur le long terme aux problèmes de faim. En effet, de nombreux terrains jusqu’ici inexploités peuvent être cultivés, ce qui augmentera la production.

Ces pratiques peuvent également être utilisées pour développer de nouveaux médicaments. L’insuline par exemple a été obtenue dans ces conditions. Dans le milieu médical, ces manipulations ont conduit à la production d’organes, ce qui facilite les greffes chez l’homme. Pour finir, l’étude de l’ADN humain permet de guérir certaines maladies génétiques incurables.

Inconvénients de la manipulation génétique

Concernant les inconvénients, il faut noter que les nouvelles variétés de plantes obtenues à partir des OGM augmentent les risques d’allergie chez l’homme. De même, ces produits végétaux demandent une utilisation massive d’herbicides. Cela participe à la création des insectes plus résistants qui s’adaptent aux insecticides. Les expériences sur les animaux vont aussi à l’encontre des principes des organismes de protections de ces derniers.

Chez les humains, un problème d’ordre éthique se pose. De nombreux scientifiques s’opposent à ces manipulations qui peuvent conduire à des dérives incontrôlables. Il s’agit des phénomènes comme le clonage, les bébés génétiquement modifiés, la combinaison des cellules de différentes espèces, etc.

En définitive, la manipulation génétique présente des avantages, mais également des limites. Même si elle est acceptée par une partie de la population, elle reste problématique au sein de la communauté scientifique. Cette pratique doit donc être bien encadrée.