Auto Entrepreneur : les avantages et inconvénients d’un tel choix

Être à l’abri du besoin est le souhait de tous. Le revenu trop suffisant perçu à la fin du mois ne couvre pas toutes les charges qui augmentent de jour en jour. Autant faire le choix d’avoir une activité secondaire pour gagner davantage. Vous êtes donc confronté à tant de préoccupations, ce qui vous conduit vers une seule option, celle de devenir auto entrepreneur. Vous vous demandez certainement si c’est le bon choix, si les avantages que présente cela sont prometteurs. Les risques qui y sont liés vous préoccupent également. Nous allons vous proposer quelques informations qui pourraient mieux vous situer et illuminer votre choix.

Quels sont les avantages de d’être autoentrepreneur ?

Un auto-entrepreneur est d’abord un travailleur libre. Il travaille pour lui-même et donc dispose de son règlement intérieur comme il l’entend. En dehors des exigences de ses clients qui se doivent de respecter, il est son propre chef. Mieux, étant donné le choix de se prendre en charge lui-même, l’État lui octroie quelques avantages très alléchants. Il ne paie pas les cotisations sociales et impôts au même titre que tout le monde. Il bénéficie d’une simplification à ce titre lorsque le chiffre d’affaires de son auto entreprise ne dépasse pas un certain seuil. Il a le choix de décider du service qu’il va proposer. Il peut se bâtir une auto entreprise dans la livraison de repas par exemple. Ce dernier est spécialisé dans la livraison de repas.

Quels sont les inconvénients d’être autoentrepreneur ?

Le statut d'auto-entrepreneur n' est pas qu’avantageux. Il comporte bien des limites qu’il importe de connaître. Le paiement de certaines charges supplémentaires comme les frais bancaires s’impose à l'auto entrepreneur. Mieux, il est vraiment contraint dans certaines mesures de ne pas excéder le seuil de chiffres d’affaires. Ce qui dans bien des cas arrive trop souvent surtout si l'entreprise connaît vite du succès. Ce succès conduit à améliorer les techniques et donc à changer les équipements ou le matériel de travail qui devra être plus sophistiqué et par conséquent coûteux. Pour ce qui est des couvertures sociales, un auto-entrepreneur libéral ne peut en bénéficier non seulement parce qu’il n’est pas salarié, mais également pas artisans ni commerçants.